Donne-moi encore cinq minutes

Couverture de Comme deux sœurs

Yonatan Berg
Donne-moi encore cinq minutes
23,50 €
Ouvrage publié en partenariat
avec 

Où trouver Donne-moi encore cinq minutes

Acheter Donne-moi encore cinq minutes au format ebook.

Présentation du roman

Bnaya et Yoav ont grandi dans la même colonie juive de Cisjordanie. Devenu adulte, Bnaya l’habite toujours au moment où le gouvernement israélien ordonne son démantèlement. Yoav l’a quittée après avoir vécu un drame pendant son service militaire. Il mène une existence laïque à Tel-Aviv.
Les deux amis peuvent-ils se retrouver ?

 

Extrait du roman

« Quelques années après que Rachel et moi nous sommes installés ici, c’était au milieu des années quatre-vingt, j’ai commencé à faire du footing autour de l’Implantation. Pas pour ma santé, ou en tout cas pas uniquement pour ma santé. C’était aussi une façon d’afficher notre présence. Je voulais qu’on nous voie, qu’on nous voie vraiment.  »

Chronique vidéo de Steve Jourdin

Dans la presse

« Donne-Moi encore cinq minutes est un livre audacieux qui tranche avec les débats outranciers autour de ce sujet brûlant », Egal Errera. Lire toute la chronique.

« Ce roman résume parfaitement le dilemme d’une génération israélienne coincée entre devoir et conscience, peur et empathie« , Alexandra Schartzbrod. Lire toute la chronique.

« Au fil des pages, le lecteur se figure la complexité des situations et des choix, le poids des circonstances et de l’Histoire sans que s’impose à lui un jugement.« , Alice Ferney. Lire toute la chronique.

Ce roman nous permet de toucher du doigt les problématiques des jeunes israéliens d’aujourd’hui, c’est un tour de force de réussir à le faire en ‘seulement’ 500 pages“, Anna Schulmann. Écouter toute la chronique.

 

« Grâce à une construction romanesque admirablement musicale, qui repose sur le contrepoint, les résonances et les effets d’écho, Yonatan Berg brouille les différences et fait surgir les ressemblances là où on ne les attend pas« , Graziella Taïeb. Lire toute la chronique.

 

Yonatan Berg permet de comprendre la réalité des implantations de façon romanesque, d’autant qu’il y a vécu. Il ne s’agit pas de faits relayés par les journaux de manière plus ou moins déformée, mais de la vie de personnes avec leur quotidien, leurs moments de joie et leurs peines.“, Sophie Masson. Lire toute la chronique.

 

« J’ai été aspirée par ce livre au point d’en oublier de boire et de manger. Et c’est tout ce que je vous souhaite« Anne Rosenberg. Lire toute la chronique.

« Découvrir l’un des auteurs les plus prometteurs de la nouvelle génération ‘écrivains israéliens« , Steve Jourdin. Voir la chronique.

« Yonatan Berg représente la nouvelle génération d’écrivains israéliens« , Valérie Abécassis. Voir le reportage (à partir de la 6e minute de l’émission) 

 

« Yonatan Berg s’inscrit clairement dans la mouvance d’Etgar Keret ou Orly Castel-Bloom, entre idéologie et doute ». Kerenn Elkaim. Lire toute la chronique.

 

Écouter l’interview de Gilles Rozier, l’éditeur, par Camille Tabet.